Navigation Menu+

Le financement de la protection sociale

Comment finance-t-on la protection sociale ?

En cas de baisse de ressources ou hausse de dépenses, dans quels cas soient-ils : maladie, retraite, chômage, invalidité, dépenses familiales…le système de financement de la protection sociale joue un grand rôle pour donner suite à une assurance favorable et continue pour la personne demandeur et voulant être assurée. Cela engage cependant des cotisations que l’employeur et  l’employé versent mensuellement, la protection sociale pourra alors couvrir le remboursement des prestations en espèces, les frais médicaux, les accidents de travail, les retraites et les assurances chômages. Le financement de la protection sociale dépend alors généralement de ces cotisations.  Pour connaître également la protection sociale dont on bénéficie, il est nécessaire de connaître la législation du pays où on pense aller travailler. En effet, en fonction de la législation locale, il est possible de ne se faire rembourser que partiellement des cotisations versées, on saura alors dans quelles conditions ce remboursement peut intervenir.

L’emploi peut-il financer la protection sociale ?

La question qui se pose toujours et qui reste jusqu’à maintenant sans réponse précise est celle de savoir si l’emploi peut financer la protection sociale ou non. Selon les statistiques, tout se base sur l’emploi, la protection sociale ne peut pas s’en passer. La plupart du temps, la démarche est que le travailleur paye une partie de son salaire en contribution sociale pour les non travailleurs globalement sous forme donc de financement. De ce fait, un pourcentage d’argent est prélevé sur son salaire mensuel pour leur retraite, les frais médicaux, bref ce serait en quelque sorte une contribution sociale pour les plus démunis. Par ailleurs, il faut savoir qu’un salarié par exemple souhaitant travailler à l’étranger durant un temps déterminé relève obligatoirement du régime local de l’Etat sur le territoire duquel il travaille. Il sera dans l’obligation de cotiser au régime de la protection sociale du pays d’accueil pour financer la protection sociale.